Archives des Verts français Archives des Verts français

Vache folle : NE PAS SE LIMITER AU LAMPISTE

Communiqué à la presse du 23 octobre 2000

lundi 23 octobre 2000

Les récents développements de l’affaire de la vache folle mettent en évidence les incohérences du système d’alimentation animale français. Si l’éleveur incriminé a sciemment essayé de camoufler la maladie d’une des bêtes de son troupeau, il doit être poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui. Mais il ne saurait être le seul responsable.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les éleveurs de bovins sont aujourd’hui à la merci des producteurs d’alimentation animale. Ils n’ont aucun moyen de vérifier la qualité des produits qui leur sont proposés. Or, on a appris la semaine dernière que contrairement aux affirmations passées, selon lesquelles les farines animales étaient exclues de l’alimentation bovine, un taux de 0,3% de farines animales était toléré. Le dernier cas de vache folle, dans les Vosges, est particulièrement inquiétant puisque l’éleveur dit n’avoir utilisé qu’une alimentation naturelle. C’est l’occasion de mener une enquête approfondie sur les modes de transmission de la maladie.
Les Verts estiment qu’on ne peut plus continuer à jouer avec la santé des consommateurs et avec la crédibilité de la filière bovine. Il faut appliquer le principe de précaution et interdire totalement, une bonne fois pour toutes, les farines animales que ce soit dans l’alimentation bovine ou dans celle de tous les autres élevages (poulets, porcs, saumons, etc.). C’est ce que Les Verts proposeront à leurs partenaires, dans le cadre de la réunion de la majorité plurielle du 7 novembre.

Denis Baupin
Porte-parole

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19