Archives des Verts français Archives des Verts français

LE MOX A DU PLOMB DANS L’AILE

Communiqué à la presse du 31 mars 2000

vendredi 31 mars 2000

Les contrôles des pastilles de MOX ont été falsifiés pour gagner du temps et de la rentabilité. Toute la chaîne du combustible nucléaire est mise en cause. On licencie dans l’usine de production. Le directeur démissionne. Le Japon demande des explications. Les Suisses s’interrogent sur la qualité du produit qui leur a été livré car ils ont eu des ruptures de gaines dans le passé sur du combustible MOX. L’Allemagne suspend ses importations.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Pas de panique ! Ce n’est pas encore en France, mais pas très loin, en Grande-Bretagne, à Sellafield qui est à la fois un centre de retraitement (équivalent à La Hague en France) et une usine de production de combustibles nucléaires de type MOX, mélange d’uranium et de plutonium (équivalent en dix fois plus petit de l’usine MELOX en France). L’entreprise en question est BNFL, équivalent de la COGEMA. Toute cette affaire fait la une des journaux étrangers depuis des mois.

Et en France ? Il semble que les contrôles des pastilles de MOX ne soient pas non plus irréprochables, mais la COGEMA affirme qu’il ne s’agit là que d’incidents "sans conséquences" comme d’habitude. En fait le MOX est une triple impasse :

- il coûte plus cher à EDF qui subventionne ainsi la COGEMA,

- il oblige à mettre dans un réacteur deux combustibles qui se gèrent différemment et rend plus délicat le pilotage des centrales.

- Il fait circuler sur nos routes des convois dangereux de plutonium .

Les Verts demandent avec insistance que la partie la plus inutile et la plus dangereuse de toute la filière nucléaire soit rapidement arrêtée, à savoir la production de MOX, ce qui entraînera de facto l’arrêt du centre de retraitement de La Hague qui ne sert qu’à fournir du plutonium dont on ne sait rien faire sinon du MOX et des bombes. Les Verts rappellent que c’est lors d’un contrôle extérieur et indépendant que toutes les falsifications ont été découvertes. Les Verts demandent que le même contrôle, par le même organisme, soit effectué sur les usines de production de la COGEMA en France.

Les Verts s’opposeront énergiquement à toute tentative de la COGEMA de récupérer les clients perdus par la BNFL et de dépasser ainsi son maximum de production aujourd’hui autorisé de MOX.

Les Verts

Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19