Archives des Verts français Archives des Verts français

Contraception et avortement : les droits des femmes à l’ordre du jour

Communiqué à la presse du 27 novembre 2000

lundi 27 novembre 2000

Cela fait des années que les femmes, avec les féministes et le soutien de plus en plus d’hommes, s’époumonent à dire que la responsabilité, c’est garantir une vie décente à leurs futurs enfants, et que cette responsabilité, elles veulent l’exercer. La contraception et l’avortement constituent des moyens indispensables pour y arriver, et le rallongement des délais une précaution légitime. Par ailleurs, le jugement de la Cour de cassation du 16 novembre qui accorde au jeune Nicolas un droit à dédommagement pour avoir été mis en vie, malgré le désir d’avorter de sa mère, prouve s’il était encore besoin, la nécessité d’une vraie réflexion sur l’avortement thérapeutique.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Ces questions sont cruciales, alors que la loi sur la pilule du lendemain ainsi que la loi permettant la prolongation des délais d’avortement à douze semaines seront débattues à l’Assemblée les 28 et 29 novembre. Cependant les 12 semaines ne régleront pas le fait qu’il manque des lieux d’accueil dans les hôpitaux publics pour recevoir les femmes dans de bonnes conditions et pour leur permettre d’avorter dans les délais légaux. De même, seules des mesures telles qu’une information permanente sur la sexualité dès l’école, des campagnes régulières sur la contraception, et le remboursement de la pilule, permettront peut-être d’éviter à 10 000 mineures de tomber enceintes chaque année.
Les Verts seront au rassemblement devant l’Assemblée nationale, Place Edouard Herriot (côté rue de l’Université), le 29 novembre à 18H30 avec le collectif national pour les droits des femmes, la Cadac, le mouvement français pour le Planning et l’ANCIC.

Francine Bavay
Porte-parole

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19