Archives des Verts français Archives des Verts français

La rencontre Verts - PS du mercredi 4 juin

Compte-rendu par Gilles LEMAIRE, secrétaire national des Verts

jeudi 5 juin 2003

Mercredi 4 juin, au siège des Verts, deux délégations des Verts et Parti socialiste se sont rencontrées. La délégation des Verts était composée de Gilles Lemaire, secrétaire national, Jean Desessard secrétaire national adjoint aux élections, des 4 porte-parole : Marie-Hélène Aubert, Yves Contassot, Mireille Ferri, Yann Wehrling. François Hollande, premier secrétaire, Bruno Leroux, secrétaire national aux élections, Claude Roiron, secrétaire nationale à l’agriculture et au développement durable, Marisol Touraine, secrétaire nationale à la solidarité et à la protection sociale, Manuel Valls, secrétaire national à la coordination, Pascale Le Néouannic et Christian Paul composaient celle du Parti Socialiste.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Nous avons dans un premier temps abordé des questions d’actualité :

- Les Verts et le Parti socialiste soutiennent la mobilisation des salariés contre le projet de loi Raffarin-Fillon sur les retraites ; ils prennent l’engagement de l’abroger dès qu’ils reviennent au gouvernement. Nous avons eu un échange sur le financement et les durées de cotisation, sujets sur lesquels nos positions sont différentes et nous avons donc décidé de poursuivre le débat.

- Sur la question du nucléaire, le Parti socialiste a confirmé son refus de la construction des centrales nucléaires EPR et a indiqué qu’il ne partageait pas les positions du député PS Bataille. Nos deux partis ont convenu de se concerter pour prendre part au débat national sur l’énergie au dernier trimestre 2003.

- Nous avons eu un échange sur le G8 et le contre sommet. Les Verts ont indiqué leur condamnation de la violence contre les socialistes. Nous devons accepter d’être remis en cause sur notre pratique gouvernementale, mais cela ne justifie aucunement toute utilisation de la violence.

Nous avons abordé ensuite l’organisation de forums de débats pour une alternative politique.
Ces forums seront organisés par les partis politiques. L’objectif de ces forums est de construire le contenu d’un programme d’alternative politique à la droite en débattant avec le mouvement associatif et syndical. Ces forums sont donc d’une nature différente des forums de débat qui peuvent être organisés par des personnalités ou des associations. Les partis politiques, qui co-organiseront ces forums, le feront sur la base d’un texte d’appel indiquant cette volonté de gouverner ensemble. Sont invités à prendre part à cette initiative l’ensemble des partis de l’ex-majorité plurielle, plus les Alternatifs et la Ligue Communiste Révolutionnaire.
Dans les semaines qui viennent les contacts vont être pris avec ces organisations pour en débattre avec elles et mettre en place un comité d’animation. Les forums nationaux décentralisés se tiendraient sur un rythme trimestriel (le premier en octobre 2003), et seraient à chaque fois préparés par un groupe de travail ayant en charge de tirer un texte de synthèse faisant état des consensus et dissensus. Les partis politiques impliqués appelleront leurs structures locales à démultiplier ces initiatives. Les premiers thèmes envisagés sont les suivants : partis politiques et mouvement social.
Notre volonté commune de débattre au fond du contenu d’un programme d’alternative politique au gouvernement réactionnaire de Raffarin demandera également des réunions complémentaires de travail, que nous déterminerons ultérieurement. Bien entendu chaque parti impliqué reste libre par ailleurs de ses contacts et réunions publiques.

Nous avons enfin fait un tour d’horizon sur les élections de 2004.
Pour les élections régionales, nos deux partis ont pour objectif de se mettre d’accord sur des programmes de gestion des régions. Le Parti socialiste souhaite des listes d’union au premier tour partout et spécialement dans les régions où nous ensemble dans la majorité sortante. Les Verts ont rappelé l’orientation votée en décembre 2002 et indiqué que les choix appartiendront aux régions dans le cadre d’une orientation générale votée au CNIR. Le Parti socialiste a indiqué qu’il serait respectueux des choix des Verts et nous avons convenu que dans la cas d’un choix de l’autonomie, nous préparerions ensemble au niveau national et régional les conditions de fusion au deuxième tour bien avant le premier tour.
Pour les élections cantonales, les Verts ont rappelé leur souhait d’accord de répartition du type législatif, et ont souligné que dans ce type d’accord, les comportements dissidents étaient plus le fait d’adhérents socialistes que de Verts.
Pour les élections européennes, le Parti socialiste a indiqué qu’il était prêt à des listes communes à la condition d’un accord programmatique.
Les calendriers de décision sont compatibles : le Parti socialiste a un conseil national sur les questions de méthode de désignation et décision fin juin, élira par vote des militants ses têtes de liste aux régionales en octobre et bouclera stratégie et listes en novembre décembre 2003.

Les directions des Verts et du Parti socialiste ont convenu de se rencontrer trimestriellement ; la prochaine réunion aura lieu en septembre. Un point de presse tenu en commun par François Hollande et Gilles Lemaire a conclu cette réunion.

Gilles Lemaire, secrétaire national des Verts
le 5 juin 2003

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19