Archives des Verts français Archives des Verts français

QUELQUES PROPOSITIONS POUR LA JEUNESSE

Lettre à Rama Yade

jeudi 14 octobre 2010

Revenue d’autonomie : au global 15,5 milliards d’euros d’aides diverses sont consacrés à la jeunesse entre APL et bourses et les demi-parts familiales et coefficients d’impôts ;

 

Pourtant 20% des jeunes vivent sous le seuil de pauvreté. Le revenu minimum universel permettrait à tous une plus grande sérénité face au présent et éviter les décrochages et les sorties mal préparées du système scolaire. Le modèle actuel qui refuse tout break dans les études, études enchaînées avec des stages sous payés, puis des contrats précaires sans stabilité jusqu’à au moins 30 ans et délétère. La jeunesse ne doit pas être mise sous dépendance étatique, ni sous dépendance familiale. Elle doit avoir les moyens de son autonomie.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Travail : actuellement 25% des jeunes sur le marché du travail sont au chômage. Avec 1,2 millions de chômeurs supplémentaires en deux ans, les jeunes sont les premiers touchés. On ne résoudra pas ce chômage en précarisant un peu plus la jeunesse à coup de sous-contrats. La politique d’exonération de cotisations sociales pour les entreprises a montré également son inefficacité malgré son coût élevé.

Avec plus d’1,2 millions de stages par an aujourd’hui, le stage joue contre l’emploi. Les entreprises se sont totalement désengagées de leurs responsabilités dans l’embauche et la formation des jeunes et l’état n’a fait que favoriser cette démarche destructrice à long terme.

Il faut réguler les stages et les fusionner avec l’apprentissage, solidement encadré. L’objectif pédagogique est plus clair et l’entreprise y gagne. On doit aussi limiter le nombre de stagiaires par entreprise.

Il peut y avoir des quotas de jeunes en entreprise. On en parle pour les seniors, jamais pour les jeunes.

Logement : le nombre de logements universitaires n’a pas suivi la démocratisation de l’enseignement supérieur. Sur la France entière, le ratio est d’une place en logement universitaire pour 13 étudiants. Les moins de 30 ans dépensent en moyenne 19% de leur revenu dans le logement contre 7% pour les cinquantenaires, tout en ayant des superficies nettement moindres.

Nous demandons notamment de plafonner les loyers pour les petites surfaces. Cela doit s’accompagner d’un plan massif de constructions. Les aides à l’accession à la propriété ne régleront jamais la pénurie de logements et de logements sociaux en France.

Santé : un droit pour toutes et tous La jeunesse se soigne peu et mal, n’a souvent pas de médecin traitant puisqu’en constante mobilité. Il nous faut mettre en place une CMU jeune.

Etudes supérieures : Il faut favoriser la mobilité et les années de césure et cesser avec la course au diplôme. Aujourd’hui, la France est l’un des pays qui utilise le moins les fonds attribués à la mobilité des jeunes en Europe : aussi, nous proposons d’élargir Erasmus aux non-étudiants et de favoriser notamment au niveau des Régions l’accès à cette mobilité formatrice et épanouissante.

Il nous faut aussi intégrer des filières d’excellence et des grandes écoles dans l’université, recentrer les financements sur l’accès de tous à l’université, c’est-à-dire développer un réseau d’universités locales de qualité.

Education

Collège unique : Oui au collège unique, non au collège uniforme 

Rama Yade est pour la suppression du collège unique. Pourtant on ne construira pas le collège du XXI° en revenant à celui du XIX°.

L’un des défaut du collège actuel est de fonctionner comme un petit lycée. Il faut des collèges plus petits avec (notamment pour les 6ème et 5ème) des équipes pédagogiques resserrées, chargés de définir les besoins, au plus près du terrain.

Il faut éviter les classes spéciales, toujours menacées de devenir des classes poubelles. Les classes ghettos empirent la situation. C’est pourtant celles que le modèle français élitiste préfère.

De façon générale il faut favoriser l’autonomie et l’égalité, et sortir du cloisonnement des filières. Les études montrent qu’en Europe, les systèmes les plus efficaces, sont aussi les plus égalitaires. Une réforme profonde est nécessaire, le système français étant très hiérarchisé (la suppression de dizaines de milliers de postes, de la carte scolaire, des IUFM ont aggravé la situation).

Drogues : les Verts ne demandent pas la drogue pour tous. Ils demandent une politique de santé publique responsable, efficace et cohérente. La légalisation du cannabis permettrait de mettre fin à l’hypocrisie actuelle, régulerait la consommation (lieux sûrs, interdiction de la vente aux mineurs) et lutterait plus efficacement contre le trafic de drogues que le pouvoir actuel qui ferme les yeux sur l’économie parallèle.

Mot-clé :
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19