Archives des Verts français Archives des Verts français

Communiqué à la presse du 4 mai 2001

Contre l’apologie des crimes de guerre

vendredi 4 mai 2001

Les déclarations du général Aussaresses concernant l’usage de la torture en Algérie viennent confirmer ce qui fut nié pendant des années par les plus hautes autorités de la République.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La barbarie de ces actes, fussent-ils commis sous l’uniforme de l’armée française, est inqualifiable. Hier, c’est par le silence que les tortionnaires couvraient d’opprobre leurs victimes. Aujourd’hui c’est par l’ignominie de leur parole qu’ils salissent leur mémoire.

Pour Les Verts, le débat sur la guerre d’Algérie qui commence enfin à s’ouvrir doit être mené à son terme. L’insupportable morgue du général Aussaresses ne doit pas rester sans réponse. Si des obstacles juridiques (amnistie 1968, prescription des crimes de guerre) s’opposent à ce qu’il soit poursuivi pour crime contre l’humanité, aucune prime à la haine ne saurait lui être reconnue. Les Verts s’associent donc à la plainte de la Ligue des Droits de l’Homme déposée contre le général Aussaresses pour apologie des crimes de guerre.

Par ailleurs, le chef de l’Etat et le Premier ministre doivent reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans les exactions et crimes commis par l’armée pendant la guerre d’Algérie. Sans cette reconnaissance, aucun travail de mémoire ne pourra venir apaiser la cicatrice mal refermée de la guerre d’Algérie.

Stéphane Pocrain Porte-parole

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19