Archives des Verts français Archives des Verts français

Demain, on rase gratis et on fait du nucléaire sans danger

Communiqué de presse des Verts du 18 juillet 2008

samedi 19 juillet 2008

Après Tricastin, Roman sur Isère. Et Après ? Que doit-on attendre pour mettre sous haute surveillance l’ensemble des sites nucléaires en France ? Nous voyons déjà les méfaits à très court terme de cette source énergétique épuisable, gravement polluante et dangereuse dès aujourd’hui pour tous et toutes, en particulier les riverains de ces sites.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Oui, la France est la plus grande poubelle nucléaire mondiale. Non, nous ne savons pas contrôler et stopper les risques. Ces deux incidents graves le prouvent une fois de plus.

Cela prouve également que l’industrie nucléaire n’est pas une chance pour la France et le monde en général, mais un élément destructeur et sans issue : sans issue parce que dangereux, sans issue parce que toujours lié à des lobbies économiques hégémoniques et sans scrupule face à l’environnement et la santé, sans issue parce que toujours en contradiction avec les principes de transparence et d’information citoyenne qu’est en devoir d’exiger notre démocratie.

Ainsi, les Verts et leurs parlementaires estiment que lumière doit être faite sur l’état de notre industrie nucléaire, des déchets et de leurs méfaits déjà existant et à venir. Il demandent en urgence une commission d’enquête indépendante durable qui donne des informations publiques et continue sur tous les sites nucléaires français et leur impact sur l’environnement et la santé à proximité.

Les Verts demandent que soient fermé tout site sur lequel existe un risque et que soient mandatés des unités scientifiques indépendantes pour évaluer et contrôler la situation.

Ils demandent enfin que l’on regarde en face la réalité de la capacité nucléaire pour résoudre la crise énergétique : avec ses pauvres 17% de production énergétique en France et ses 3% au niveau mondial et quand on voit déjà les ravages que cette poussière énergétique produit, Les Verts demandent à ce que la question soit posée : "est-ce bien nécessaire ?".

Les Verts rappellent que l’industrie des énergies renouvelables crée proportionnellement dix fois plus d’emplois que l’énergie nucléaire, et que la France continue cependant à investir des milliards dans cette industrie. Ils rappellent également qu’un véritable programme d’économie et d’efficacité énergétique peut diviser par deux notre consommation d’énergie, rendant progressivement caduque ce "plus énergétique" atomique, qui plus est, vendu à tour de bras à nos voisins européens...

En d’autres termes, quand M. Borloo arrêtera-t-il de conseiller aux automobilistes de rouler moins vite et assumera-t-il une baisse de la vitesse autorisée des voitures de 20 km heures pour gagner rien moins que 20% de consommation d’essence pour les mêmes trajets ? Quand interdira-t-on - comme promis par le même M. Borloo lors des conclusions du Grenelle - les lampes à incandescence ? Quand repensera-t-on un aménagement du territoire fondé sur l’économie, la solidarité et l’efficacité énergétiques au lieu de continuer la construction d’autoroutes et des politiques de promotion de l’étalement urbain ?

Le développement de l’industrie nucléaire s’est avéré une fois de plus ennemi de la démocratie et de la santé de tous. Les Verts demandent une réaction du gouvernement dès aujourd’hui pour que cesse à terme en France la production et l’utilisation de cette énergie. Ils demandent enfin qu’une vaste étude indépendante permette de surveiller et de rendre inoffensifs les déchets radioactifs trop souvent mal conditionnés et enfouis sous terre ou dans les océans sans surveillance.

Anne Souyris, Porte Parole nationale des Verts

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19