Archives des Verts français Archives des Verts français

Remboursement des affections de longue durée : l’américanisation du système est enclenchée

Communiqué de presse des Verts du 25 juin 2008

jeudi 26 juin 2008

Les Verts refusent l’américanisation du système de santé que le gouvernement tente d’imposer par petites touches. La proposition formulée nous ramène un siècle en arrière, lorsque la survie était conditionnée par la richesse ou la pauvreté.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Pour Anne Souyris, porte-parole nationale, "cette proposition, que le gouvernement a lâchement mis en scène en la faisant porter par le directeur de la CNAM, est destinée à préparer la privatisation de notre système de santé. Une fois de plus, le gouvernement sacrifie l’intêret général aux intérêts des industries de l’assurance privée qui soutiennent l’UMP. Cette proposition vise à créer un marcher pour AXA et ses amis. C’est celle du business à tout prix, même celui de la santé des citoyens. "

Elle ajoute : " choisit-on d’avoir un cancer ? Est-il tolérable qu’une société comme la nôtre prenne moins en charge la bronchite que développerait une personne qui aurait le sida ? Lorsqu’on sait que les malades atteints de pathologies graves et chroniques sont un terrain plus propices au développement d’autres maladies, les rembourser moins lorsqu’ils en sont atteints est proprement injuste, égoïste et irresponsable. Que deviendraient les classes moyennes pauvres qui n’auraient pas les moyens de se payer une assurance privée sans pour autant entrer dans la case CMU ? Jetez un oeil de l’autre côté de l’Atlantique, le pire est possible. Sarkozy et ses amis s’emploient à le faire devenir réalité."

Pour simple comparaison, les Verts rappellent que la diminution du remboursement des traitements des personnes atteintes par des ALD (affections de longue durée) permettrait à la sécurité sociale d’épargner 3 milliards d’euros. C’est 5 fois moins que le paquet fiscal (15 millards d’euros) et sept fois moins que les allègements de charges dont bénéficient les entreprises. Lorsqu’il s’agit de subventionner les riches, l’Etat ne manque bizarrement plus d’argent. On peut d’ailleurs noter, 11 mois après le vote de la loi TEPA, que le fameux choc de confiance promis était une supercherie marketing destinée à habiller une loi qui enrichit les nantis au détriment de tous les autres.

Les Verts appellent les Français à résister face à cette machine à créer de la misère humaine et d’écrire à leur députés afin de leur dire qu’une remise en cause de la sécurité sociale se paiera lors des prochaines élections.

Les Verts

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19