Archives des Verts français Archives des Verts français

Une réforme de la santé : oui, pour la rendre à tou-tes

Communiqué de presse des Verts du 17 avril 2008

jeudi 17 avril 2008

2008 semble bien s’affirmer comme une année clef pour l’avenir de notre système de santé et d’assurance maladie. Au menu : Réforme des agences régionales de santé et de l’organisation du soin de proximité, mise en place des franchises médicales, annonce d’abandon des remboursements optiques et d’un ticket modérateur sur les traitements de maladies chroniques graves...et aujourd’hui les mesures concernant l’hôpital annoncées par le président de la république, en attendant celles touchant au financement général.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Tout cela est à même de nous donner la tonalité de cette réforme : libérale, inégalitaire, irresponsable.

L’habileté de la présentation consiste à mêler soigneusement des mesures attendues avec d’autres nettement moins présentables. Il est effectivement nécessaire de rompre avec l’inflation des urgences vers l’hôpital pour que celles-ci soient gérées en priorité par le système de soins de proximité. De même, il est nécessaire d’organiser le maillage du territoire et d’appliquer au système de santé privé les mêmes obligations que celles des hôpitaux publics.

Ce qui est beaucoup plus discutable est de continuer la politique hospitalière entreprise mise en œuvre avec la Tarification à l’Activité (T2A), dont les effets pervers sont pourtant criants, donnant un pouvoir déterminant au directeur d’hôpital et faisant dépendre la désignation des médecins de la future Agence Régionale de Santé.

Les Verts se sont prononcés en faveur d’une refondation du système de santé. Ce dernier repose sur des bases instaurées lors de l’après-guerre et il est nécessaire d’adapter notre système de santé et d’assurance maladie aux enjeux actuels. Ceux-ci sont avant tout sanitaires, à savoir la croissance épidémique de maladies chroniques dont la cause est majoritairement environnementale.

Or, cette question essentielle de réduire le poids de la maladie en agissant sur les causes n’est jamais abordée dans les projets de réforme. La question de la démocratie pourtant essentielle n’est pas non plus posée. En revanche, la remise en cause du principe de solidarité au profit d’un système privatisé apparaît de plus en plus clairement comme le but ultime de cette réforme.

La réforme du système de santé ne peut se décider de façon pseudo-technocratique et relevant d’un véritable choix économique, sans un large débat dans l’opinion.

Les Verts demandent que la réforme de la Santé se fasse avec tous les parties prenantes : Etat, assurance maladie, syndicats, associations de malades et de victimes, organisations écologistes, collectivités locales et professionnels de santé. C’est la seule façon de fonder une nouvelle politique sanitaire pérenne qui réponde aux attentes d’une large majorité de la population.

Anne Souyris, Porte-parole

Mot-clé :
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19