Archives des Verts français Archives des Verts français

Procès en diffamation contre Yann Wehrling, Secrétaire national des Verts

Communiqué de presse des Verts, du 21 septembre 2006

jeudi 21 septembre 2006

Vendredi 22 septembre au Tribunal correctionnel de Châteauroux.

Pour avoir dénoncé les abus d’une gabegie d’eau d’un agriculteur irrigant en période de sécheresse, Yann Wehrling, Secrétaire national des Verts, est convoqué devant la justice pour diffamation.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le procès aura lieu le vendredi 22 septembre à 9h00 au tribunal correctionnel de Châteauroux. Afin de montrer que ce procès illustre une des priorité des Verts, Dominique Voynet, candidate des Verts à l’élection présidentielle, sera présente au procès en tant que témoin.

Yann Wehrling est poursuivi par le sénateur Rémi Pointereau qui estime avoir été diffamé suite à une déclaration faite à la presse par Yann Wehrling lors d’un déplacement en région Centre le 11 mai 2006, déplacement consacré aux gabegies et aux pollutions de l’eau.

Dénoncer la gabegie d’eau qu’opère une certaine agriculture dont le sénateur Pointereau est le fervent défenseur n’a rien de diffamatoire. C’est pointer du doigt une triste réalité. Les Verts et les associations locales ont dénoncé depuis des années les autorisations de prélèvement d’eau à géométrie variable dont les exploitations agricoles « Pointereau » ont bénéficié de la part de l’administration.

Les Verts dénoncent la judiciarisation de la vie politique dont le sénateur Pointereau se fait l’artisan. Ces méthodes dignes des pires multinationales sont attentatoires à la démocratie.

Aller devant les tribunaux ne tient pas lieu de débat politique. Mais les Verts ne manqueront pas de rappeler qu’ils demandent une remise en cause des méthodes d’agriculture en France, à la fois polluante et peu économe de l’eau. Les aides allouées par l’Etat français favorisent une agriculture qui est contraire à une politique d’économie de l’eau et de non-pollution des sols, des cours d’eau et de la nappe phréatique. Le sénateur Pointereau est le symbole de cette politique gouvernementale, à la fois parce qu’il est élu UMP et à la fois parce qu’il est bénéficiaire de cette politique dans la mesure où son exploitation familiale est une des plus grosse perceptrice des aides précitées [1].

La sécheresse s’installant en France durablement, l’eau doit être économisée par tous. La ministre de l’écologie, Nelly Ollin, tient un discours compassionnel et n’agit nullement sur l’activité sur laquelle on fera le plus d’économie : ce ne sont pas les douches à prendre au lieu des bains (!), mais l’agriculture qui utilise 70 % de l’eau consommée alors que 2/3 des départements français manquent aujourd’hui d’eau.

Les Verts

Notes

[1] Source : magazine Capital

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19