Archives des Verts français Archives des Verts français

Inauguration MINATEC

Communiqué de presse des Verts du 30 mai 2006

mardi 30 mai 2006

Le 18ème et le 19ème siècles ont été les siècles d’une foi absolue dans le progrès : le développement de la science et des techniques devait apporter bonheur, paix et liberté à l’humanité tout entière. Cet optimisme historique, fondé sur la foi dans les bienfaits passés, présents et futurs de la science a été totalement démenti par la traversée du 20ème siècle. Depuis AUSCHWITZ et HIROSHIMA, on sait que les progrès scientifiques introduisent de nouveaux risques et peuvent être mis au service de la pire barbarie.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Qu’en est-il à l’orée du 21ème siècle ? Le mythe du « grand soir technologique » n’est toujours pas abandonné. Dans Isère Magazine de ce mois de juin 2006, chercheurs, politiques et industriels - tous parties prenantes de MINATEC - se félicitent de l’ouverture d’un site de 193 millions d’€ financé à hauteur de 75% par l’argent public sans faire l’objet d’aucun véritable débat. C’est la naissance des nanotechnologies à Grenoble ! Quel aubaine ! Tous les problèmes de la société moderne sont d’avance résolus : gadgets bon marché, médecine du futur...

Le nucléaire avait été, en son temps, présenté comme la solution idéale, propre et parfaitement maîtrisée de tous les problèmes énergétiques à venir. Après TCHERNOBYL, ce mythe du progrès a laissé place à une réalité cauchemardesque. La population a pris conscience de l’ampleur de la désinformation. Écoutons les leçons du passé.

Les Verts ne s’opposent pas aux recherches dans le domaine du tout petit, ils demandent que ces recherches soient encadrées et contrôlées par des commissions d’éthique qui elles-même animent des conférences citoyennes. Il est inacceptable que les applications techniques de ces recherches soient mises en route avant des études de dangerosité et un débat citoyen. Et ce d’autant plus que les applications touchent aux domaines de l’armement, de la surveillance, de la santé.

Les obscurantistes ne sont pas ceux qui aujourd’hui résistent à la technoscience, ce sont ceux qui avancent dans des recherches et leurs applications sans accepter aucune remise en cause. Industriels appâtés par les profits, scientifiques accaparés par leur « carrière », politiques obnubilés par les mirages de la pseudo-modernité et leur réélection, tous font un hold-up sur la démocratie et les fonds publics pour arriver à leurs fins.

Oui, La science peut œuvrer à la libération de l’homme et à son bien-être dans la mesure où l’on réfléchit aux fins que l’on veut lui assigner. Non, la science à elle seule ne suffit pas à apporter le bonheur à l’humanité. Laissée aux mains du marché, des marchands de canons et des forces de répression, la science peut devenir redoutable d’horreur. Encadrée par les lois éthiques et législatives, elle peut devenir libératrice.

Exigeons une véritable concertation citoyenne et un cadre juridique strict encadrant les recherches sur les nanotechnologies ! Soyons acteurs et non pas cobayes des nanotechnologies !

Les Verts

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19