Archives des Verts français Archives des Verts français

Intermittents : Les Verts réaffirment leur souhait d’une véritable solution respectueuse de tous

Communiqué de presse du 28 mars 2006

mardi 28 mars 2006

L’accord national interprofessionnel du 22 décembre 2005 portant prorogation des annexes 8 et 10 à été publié au journal officiel avec l’accord du gouvernement le jeudi 2 mars 2006 au détriment de tous dialogues avec les artistes les plus précaires et les parlementaires qui ont proposé un projet de loi alternatif.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les Verts attendaient des mesures fortes en réponse à plus de trois ans de mobilisation au sein de nombreux collectifs d’artistes, techniciens, réalisateurs... et à deux ans de réflexions pluralistes et responsables entre représentants des intermittents, experts, parlementaires... aboutissant à la co-production de pistes de travail solides.

Hélas, une fois exprimés les principes consensuels (solidarité interprofessionnelle, justice, transparence, responsabilisation), aucune des demandes formulées n’a été sérieusement prise en compte ni par l’UNEDIC ni par le Gouvernement :

  • fixer la date anniversaire à une période de 12 mois (principal objet de la proposition de loi préparée par le comité de suivi et objectif poursuivi par la mise en place du fonds pérennisé) ;
  • comptabiliser, dans le calcul des 507 heures ouvrant droit à indemnités, toutes les heures de formations données (en vertu du protocole du 26 juin 2003, les seuls artistes peuvent intégrer, dans ce calcul, leurs heures de formation données, néanmoins plafonnées à 55 heures -, - les heures de formation reçues sont, quant à elles, plafonnées à 338 heures) ;
  • fixer le plancher d’indemnités au SMIC ;
  • établir un plafond progressif de cumul du salaire et des indemnités ;

Les Verts attendent toujours des réponses claires :

Sur les problèmes posés par le protocole du 26 juin 2003 qui reste en vigueur malgré son injustice sociale, ses dégâts sur la culture, et ses économies (but initialement énoncé) inexistantes !

  • Sur le financement de l’indemnisation chômage des intermittents ;
  • Sur l’autonomie du Gouvernement face à l’intransigeance du MEDEF.

Le Comité de suivi des intermittents du spectacle, créé par Noël MAMÈRE, avec la participation de Marie Blandin, s’est installé en décembre 2003, a réussi à obtenir quelques avancées de la part du gouvernement et a rédigé une proposition de loi, signée par 470 parlementaires, qui pourrait être déposée prochainement.

Les Verts, considérant que l’accord UNEDIC, signé entre le MEDEF et la CFDT, validé par le gouvernement n’est pas une réponse acceptable au mouvement des intermittents et continue à mettre en danger l’économie de la création artistique demande au gouvernement et aux Présidents des deux assemblées le dépôt au plus tôt de la Proposition de Projet de Loi (PPL) définissant les bases d’un nouveau régime d’assurance-chômage pour les annexes 8 et 10.

Les Verts

Mot-clé :
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19