Archives des Verts français Archives des Verts français

SECHERESSE : Les Verts et CHIRAC : deux politiques de l’eau bien différentes

Les Verts sur le terrain de la sécheresse le 12 août

Action nationale des Verts

jeudi 14 juillet 2005

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les changements climatiques sont désormais une réalité. Une des principales conséquences est la sécheresse chez nous. Loin d’être un phénomène exceptionnel comme veut le laisser entendre le gouvernement, il s’agit là d’une réalité à laquelle il va falloir s’habituer régulièrement.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable se félicite de son excellente gestion de l’actuelle sécheresse sur l’Ouest de la France. Appeler les particuliers a économiser l’eau est une bonne chose, mais il ne faut pas oublier que 80% de la consommation estivale est agricole.

Malheureusement l’Etat, a largement contribué à l’actuelle surconsommation agricole d’eau en privilégiant le maïs irrigué au dépend de l’élevage. D’autre part, il a détruit des zones humides fragiles qui jouaient un rôle de régulateur naturel de l’eau. La France a d’ailleurs été condamnée par l’Union Européenne pour avoir laissé détruire des centaines d’hectares de prairies dans le Marais Poitevin (2ème zone humide de France) au profit de céréales.

Depuis longtemps, le Président de la République et son gouvernement défendent une agriculture céréalière intensive, qui, à coup de subventions publiques, continuent de détruire nos rivières et nos sols.

Encore aujourd’hui, au cœur de la crise, le gouvernement persiste dans une gestion irresponsable de l’eau : sous la pression d’une minorité agissante, certains préfets tardent à prendre les mesures de restriction ou d’interdiction de l’irrigation pourtant indispensables. Cette gestion incohérente met gravement en péril la ressource en eau. Là où les arrêtés nécessaires ont été pris sous la pression du public et des écologistes, les services de l’Etat ne font pas cesser les infractions. La loi sur l’eau est bafouée par des irrigants qui préfèrent courir le risque très réduit de payer une amende.... pour s’assurer des subventions non négligeables !

L’eau a été reconnue bien de la nation par la loi de 1992. Elle se fait rare, donc précieuse.

Les Verts demandent que l’Etat engage une politique cohérente pour préserver cette ressource. Ils demandent que cesse l’indulgence vis-à-vis des irrigants en période de sécheresse. L’eau est une ressource vitale qui ne se marchande pas.

Dès l’année prochaine, l’Etat doit résolument promouvoir et aider d’autres types de cultures, moins consommatrice d’eau. A plus long terme, c’est la PAC et son système de surproduction inadaptée au climat et aux terres qu’il faut modifier en profondeur.

Pour dénoncer l’attitude laxiste des pouvoirs publics, et pour proposer des alternatives, les Verts seront, ce vendredi 12 août 2005, sur le terrain le plus touché par le sécheresse, dans la région Poitou-Charentes pour une série d’actions symboliques à Marans, Damvix et Mauzé-sur-le-Mignon, en présence de Yann Wehrling, Secrétaire National des Verts, de Cécile Duflot et Sergio Coronado, Porte-Parole Nationaux des Verts et d’élus verts (Conseillers régionaux, conseillers généraux, maires,...).


Pour recevoir le programme détaillé de l’action ainsi que les points de rendez-vous, merci de prendre rapidement contact avec nous.
Mot-clé :
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19