Archives des Verts français Archives des Verts français

Forum social mondial 2005 à Porto Alegre

Par Danielle Auroi et Catherine Grèze, le 31 janvier 2005

mardi 25 janvier 2005

JPEG - 12.4 ko
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Ambiance ...

Par Danielle Auroi

Tout le monde se demandait comment se passerait Porto Alegre, après les impressions plutôt mitigées du forum social européen de Londres : essoufflement ou redémarrage, la question restait très ouverte...même Guss Massia paraissait inquiet ...

En tout cas, malgré des conditions d’organisation difficiles, puisque le PT de Lulla a perdu la ville ; la manifestation d’ouverture du forum était plus suivie que jamais , sans véritables slogans,avec un caractère très bon enfant.

JPEG - 33.7 ko

Et puis le forum a commencé, dans la poussière et sous des tentes avec la température grimpant de jour en jour, 24degrés puis 30 puis 39. Si les « grands messes » structurant les thématiques se sont arrêtées, la géographie des lieux, signalée par des lettres, aiguillait les militants vers leurs zones de réflexion préférées.

(A pour Autonomie des savoirs, B pour pluralités et identités, C pour culture, D pour communication, E pour droit des peuples et biens communs, F pour droits sociaux, G pour paix et démilitarisation, H pour démocratie, I pour souveraineté économique, J pour : droits de l’homme, K pour éthique)

Impossible de tout suivre, de synthétiser. Mais, sans doute signe de maturité, à côté des habituels discours généraux, apparaissait de plus en plus une volonté de propositions concrètes pour peser sur les institutions. Peu de discours visant à supprimer l’ONU ou l’OMC, beaucoup de volonté de les réformer,de les faire évoluer.

Pour moi, l’exemple le plus clair ,dans ce que j’ai suivi, venait des propositions issues de la déclaration de Chapéco.

En effet, dans cette ville s’étaient retrouvées les organisations paysannes de 4 continents avec l’appui de nombreuses ONG du développement et d’agro économistes afin d’élaborer un texte confortant la « déclaration de Dakar » (2003) Leur objectif :est de peser sur les décisions que l’OMC pourrait prendre en décembre à Hong-Kong en proposant des solutions alternatives à la logique néo-libérale , basées sur un bilan de 10 ans d’accords agricoles et la mise en place d’outils pour répondre à l’agri productivisme.

JPEG - 46 ko

A côté des objectifs réaffirmés, mise en place de politiques d’accès aux ressources, du droit à des prix rémunérateurs pour tous les paysans, gestion de l’offre, était débattue de manière centrale la mise en place de quotas sur les produits tropicaux. Ils tenaient la vedette et la politique européenne des quotas laitiers était donnée comme exemple !

Dans cette dynamique, le séminaire co-organisé par les Verts européens et la FETRAF (syndicat brésilien des agricultures familiales), portant sur les négociations entre l’Union Européenne et le MERCOSUL était particulièrement bienvenu. Marie Hélène Aubert assurait la partie sucre et ses enjeux, moi celle du lait et du soja dans l’alimentation animale .Le débat sur les OGM devenu curieusement discret dans le forum social était ainsi replacé ;. Mais le sommet de Porto Alègre, c’est aussi l’occasion d’une rencontre régulière des Verts Mondiaux. Le compte rendu de cette rencontre vous sera communiqué par Catherine Grèze.

Parallèlement, s’est tenu le cinquième forum parlementaire mondial, dans lequel intervenaient marie Hélène Aubert et Alain Liepietz.

JPEG - 12.9 ko

Dans leur résolution finale à côté des habituelles et indispensables affirmations en faveur de la paix et des droits humains les parlementaires insistent plus particulièrement sur le fait que le modèle actuel de développement est destructeur des écosystèmes et ils tirent la leçon des récents tsunami. Ils affirment très fortement leur volonté de l’annulation de la dette des pays en voie de développement et leur volonté de modifier le financement de ce développement .Ils se proposent de peser pour obtenir une démocratisation des institutions internationales

Je passe sur les interventions de Lulla et d’Hugo Chavez dans le grand stade, çà la télévision vous le montre.

Demain, le bilan de cette « cuvée 2005 » du forum social mondial sera tiré, et la préparation du prochain, en 2007,en Afrique profilée ; les forums régionaux calés. Dernière impression de ce forum paisible, les jeunes étaient plus visibles, de nombreux participants venaient pour la première fois et l’ultra gauche ,elle était quasi invisible.

Danielle Auroi, le 31 janvier 2005


A Porto Alegre les Verts mondiaux font des propositions concrètes en matière de commerce international

Par Catherine Grèze

29 ° C autant dire qu’il fait « froid » selon les critères Brésiliens.... Les Verts Mondiaux, réunis à Porto Alegre, à l’occasion du Forum Social Mondial font des propositions concrètes en matière de commerce international.

Ce thème fut le thème central d’un large débat politique, principalement entre Verts d’Amérique Latine et Verts Européens. Au-delà d’analyses, les Verts mondiaux ont publiés des propositions concrètes. Ce sujet, particulièrement percutant dans un pays émergeant tel que le Brésil qui subit de plein fouet les régulations internationales, est également emblématique du combat des Verts sur toute la planète. Le combat pour une autre forme de commerce international se décline au Nord par une lutte pour de « vrais » prix, pour la fin des subventions à l’exportation et à la production pour des matières telles que le sucre ou le soja, à un combat pour une forme d’agriculture non productiviste. Au Sud, cela signifie une lutte pour la mise en œuvre de critères sociaux, environnementaux et démocratiques....

JPEG - 56 ko

Avec les Verts colombiens, les Verts Mondiaux ont également fait le point sur le contexte politique et la situation en Colombie. L’espoir politique de libération d’Ingrid Betancourt et de Clara Rojos est nul du côté du gouvernement d’Uribe ou du côté des FARC : le seul espoir possible reste la pression internationale pour un accord humanitaire. Sur le Forum, les Verts Brésiliens, mais aussi ceux venus d’ailleurs ont fait une action très visible autour du stand qui réunissait des centaines de signatures au bas de trois lettres : l’une aux FARC, l’autre à Uribe et la troisième aux Nations Unies... Au cours de la réunion des Verts Mondiaux, Isabelle Durant, sénatrice Belge a proposé aux autres parlementaires femmes d’Europe et d’ailleurs de se joindre à la délégation qui se rendra à Bogota pour le 3ème anniversaire de la séquestration d’Ingrid le 23 février. Wangari Maathai, prix Nobel de la paix, Verte Africaine s’y rendra de son côté au mois de mars. Partout dans le monde, les actions de « cityoyenneté d’honneur se multiplient et ont un impact positif très fort.

JPEG - 45.5 ko

Enfin, le troisième débat fut bien entendu centré autour de la situation politique au Brésil et de la stratégie des Verts Brésiliens dans ce contexte. L’échange fut particulièrement vif entre les nombreux Verts Brésiliens présents mais aussi avec les 8 Parlementaires européens. En 2001, Les Verts Brésiliens ont soutenu Lula au deuxième tour de l’élection présidentielle et Gilberto Gil, Ministre de la Culture Verts a intégré un gouvernement pluriel. 6 Députés nationaux et plus de 300 Conseillers régionaux marquaient ensuite une véritable implantation des Verts au Brésil. Pourtant deux ans plus tard force est de constater un bilan très mitigé. Si les Verts Brésiliens approuvent totalement la démarche politique de Lula à l’échelle internationale pour une intégration à l’échelle de l’Amérique Latine et un renforcement politique du Mercosur ; s’ils sont très fiers de la politique en matière de culture de leur ministre Vert, en revanche ils s’inscrivent en totale opposition à la politique du Parti des Travailleurs de Lula, qui a ouvert le pays aux OGM, relancé le nucléaire avec le programme ANGRA, mène une politique désastreuse envers les peuples indigènes et encore plus désastreuse en Amazonie....

La réunion des Verts Mondiaux fut encore riches de nombreux sujets comme la construction d’une force politique verte en Argentine.... Prochaine étape à Kyoto où,là encore les Verts Mondiaux, feront entendre de manière concrète leurs propositions en matière de climat....

Catherine Grèze, Comité Exécutif du Parti Vert Européen, Membre de la Coordination des Verts Mondiaux

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19