Archives des Verts français Archives des Verts français

Sauvegarde de la biodiversité : Assez de discours, des actes !

Communiqué de presse du 24 janvier 2005

lundi 24 janvier 2005

Le gouvernement français organise du 24 au 28 janvier à Paris, une conférence internationale intitulée "Biodiversité : science et gouvernance". Les Verts approuvent cette initiative mais s’interrogent toutefois sur les objectifs de cette conférence. Bien souvent les grands messes internationales à usage « marketing » ne produisent pas de décisions politiques ni de calendriers d’application.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La situation est en effet alarmante : la vitesse d’extinction des espèces est, au dire des experts, la plus importante que n’ait jamais connue l’histoire de la Terre. Malgré cela, depuis la conférence de Rio en 1992 où fut adoptée la convention sur la biodiversité biologique (CDB) et le sommet de la Terre de Johanesburg en 2002, les objectifs pour freiner le déclin de cette biodiversité sont restés pratiquement lettre morte.

"Notre maison brûle", mais Jacques Chirac continue de jouer les pompiers pyromanes. La France est lanterne rouge des pays de la communauté européenne pour la sauvegarde de la diversité biologique : par exemple, l’application de la Directive européenne "Habitats" (21/05/92) avec la mise en place du réseau "Natura 2000" (zones de protection spéciale de la faune et de la flore) a pris un retard considérable. Et très peu de moyens sont mis en œuvre pour la gestion et la protection des sites déjà recensés. Mais cette liste n’est pas exhaustive...

Avec ses territoires d’outre-mer, notre pays abrite également en Guyane plus de 7 millions de km2 de forêt amazonienne ne bénéficiant d’aucune protection spéciale... Or les forêts pluviales sont connues pour être les réservoirs de biodiversité les plus importants de la planète.

A l’occasion de la tenue de cette conférence, les Verts demandent que la France fasse preuve d’exemplarité :
- en appliquant des directives européennes relatives à la biodiversité (oiseaux, habitats, commerce de la faune et de la flore...) et en augmentant les moyens consacrés à la protection de la nature
- en intégrant dans l’ensemble des politiques sectorielles (agriculture, aménagement territoire...) la prise en compte des objectifs de protection de biodiversité
- en mettant en place une écocertification forestière indépendante des groupes de pression industriels et des propriétaires
- et que tout engagement relatif à la création de nouveaux parcs nationaux, notamment dans les territoires d’Outre-Mer (Guyane, Ile de la Réunion...) soit suivi d’effets et d’une mise en œuvre réelle des objectifs de protection de la diversité biologique.

Monsieur Chirac, assez de discours, des actes !

Les Verts

Mot-clé :
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19