Archives des Verts français Archives des Verts français

Contribution au débat

Présidentielle 2007 : rompre avec la logique de la Vème République

Extrait de la Tribune des Verts no.15, p.82

jeudi 28 octobre 2004

Nous, les Verts, sommes de fervents partisans d’une rupture avec la logique monarchique de la 5è République. Nous avons même été la première formation politique à oser proposer la dénomination “sacrilège” de 6è République.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Cependant, nos candidats successifs à la “course au trône” n’ont jamais réellement critiqué la monarchie présidentielle française, institution d’un autre âge, véritable poison pour la démocratie et la vie politique. Bien au contraire, nous nous sommes accommodés de l’institution au lieu de la combattre, allant jusqu’à tomber dans le piège des luttes fratricides.
Il est urgent de sortir de cette situation.
Il est temps de mettre en cohérence nos déclarations et nos pratiques.
C’est pourquoi nous demandons à la direction des Verts, issue du congrès de Reims, d’engager le parti, sans plus attendre, dans la dénonciation vigoureuse du présidentialisme français. A cet effet, pour l’échéance de 2007, il conviendra que les Verts débattent et choisissent la meilleure stratégie et ce avant fin 2005 :
soit ne pas présenter de candidat(e), expliquer ce choix, se consacrer aux législatives et à l’obtention de la proportionnelle ;
soit présenter un(e) candidat(e) qui portera, comme message central, l’exigence de l’abandon du présidentialisme et le passage à un régime parlementaire à l’européenne, caractérisé par une seule élection “reine” : le scrutin législatif à la proportionnelle ;
une tête unique de l’exécutif, le premier ministre, désignée par l’assemblée et responsable devant elle ;
un chef de l’état réduit à une “autorité morale et institutionnelle” sans pouvoir politique réel, quelque soit son mode d’élection.
La rupture avec la monarchie présidentielle est indispensable pour revitaliser la démocratie française. Cette rupture facilitera l’émergence du projet politique porté par les Verts. En préparant les échéances de 2007, ne fuyons pas ce combat. Là est la cohérence, là sera notre cohérence.

27 septembre 2004
Cohérence 2007 n’est pas un courant, mais une plateforme de réflexion et proposition sur le thème de la dénonciation réelle du présidentialisme à la française.

Contact : coherence.2007@laposte.net


Signataires :

Aquitaine
Mallet Alain, Novarese Gérard.

Île-de-France
Alluchon Mathilde, Guibert Bernard.

Midi-Pyrénées
Baudoin Cathy, Cayre Jean-Michel, Cluzel Louis, Courjault-Radé Pierre, Cros Guillaume, Freiche Guy, Guibaud Florence, Houlette Jean-Pierre, Jeuniau Martine, Merlo Jean-Pierre, Rabat Jean, Rouffignac Claude, Serin Christian, Vaisson Jacques.

Nord-Pas de Calais
Surin Martine.

Pays de la Loire
Bousquet Christian.

Provence Alpes Côtes d’Azur
Perrimond Jean-François.

Rhône-Alpes
Depey Maurice.

Savoie
Pinck René.

Représentant de la contribution : Jean-Pierre Merlo
Contact : jpierre.merlo@wanadoo.fr


Télécharger les Contributions au débat 2004 - Extrait de la Tribune des Verts no.15, pp.71-96
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19