Archives des Verts français Archives des Verts français

Motion ponctuelle 7 : Pour d’autres relations nord-sud : démocratisation de l’ONU et de la coopération franco-africaine

Extrait de la Tribune des Verts n°15, automne 2004 - Vert-Contact n°721, pp 51-52

lundi 25 octobre 2004

La situation internationale reste marquée par l’hégémonie du Nord libéral dans de nombreux domaines et par la dégradation des relations Nord-Sud du fait de cette gestion unilatérale, depuis la chute du mur de Berlin.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Dans le domaine militaire : occupation de l’Irak par l’armée américaine et ses alliés, occupation de la Palestine par Israël, renforcement de l’OTAN avec l’entrée de nombreux pays de l’Est dans l’Union Européenne le 1er mai 2004 ; intervention militaire des USA et de la France en Haïti (en mars 2004) avant même d’avoir obtenu le feu vert de l’ONU ; montée proportionnelle du terrorisme islamiste.

Dans le domaine économique : précarisation dramatique de nombreux pays du Sud (Afrique, Amérique latine), mise en cause des acquis sociaux en France, par le gouvernement Chirac-Raffarin3.

Ceci dit, et malgré cela, la situation internationale évolue grâce à une action plus concertée des peuples :

  • à l’occasion du sommet de l’OMC à Cancun (septembre 2003), demande adressée par le groupe des 21 (auquel appartiennent l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Brésil, l’Inde, la Chine) à l’Union Européenne et aux USA, de stopper le subventionnement à l’exportation des produits agricoles, qui ruine les économies du Sud ;
  • tenue du contre-sommet altermondialiste en Inde, du FSE (Forum Social Européen) à St Denis ;
  • reconquête spectaculaire par les gauches républicaines, en Espagne et en France, d’importants pouvoirs d’Etat, et promesse du nouveau gouvernement espagnol de retirer ses troupes d’Irak ( au 30 juin 2004) ;
  • enlisement croissant des Etats- Unis en Irak et sévère discrédit de l’administration Bush dans l’opinion internationale et américaine à quelques mois des élections présidentielles.

Le sursaut des peuples espagnol puis français, suite à l’attentat islamiste de Madrid (du 11 mars 2004), démontre l’acuité des enjeux géo-politiques dans les vies publiques nationales, le refus de l’intervention militaire en Irak ayant été, en Espagne, un levier pour combattre l’axe Bush-Aznar et résoudre cette contradiction interne.

A ce propos, la conquête en France d’un important contre-pouvoir (la présidence de la quasi-totalité des régions) donne certes un coup d’arrêt à la tentative inquiétante de créer un parti unique de la droite (l’UMP) ; mais cet acquis ne peut ni ne doit masquer la réalité d’une extrême-droite nationaliste et xénophobe, la plus forte d’Europe et qui, comme le terrorisme islamiste, détient un pouvoir de décision redoutable. La neutralisation de ce noyau dur d’une 5e République néo-coloniale et arrogante (le FN), passe donc par la promotion d’un programme véritablement alternatif, créatif et solidaire, non seulement au plan national mais aussi à l’égard des pays du Sud.

Par conséquent, nous demandons aux instances vertes respectives de prendre toutes les responsabilités dans ce domaine et d’engager le dialogue avec les représentants du Sud. Pour exemple :

1 - Le peuple haïtien, soutenu par de nombreux responsables antillais et des DOM-TOM (Christiane Taubira-Delanon), demande à la France la restitution de la dette colossale qu’elle lui a imposée pour sa libération de l’esclavage en 1804 (rapport de la commission présidée par Régis Debray).
2 - Le gouvernement rwandais dirigé par Paul Kagamé demande la création d’une commission d’enquête internationale sur les responsabilités des pays étrangers, notamment de la France, dans le génocide rwandais de 1994.
3 - La communauté immigrée en France demande une véritable reconnaissance de ses droits à l’expression politique, à l’emploi, au logement etc., toutes revendications que tente de récupérer par opportunisme l’UMP en l’absence de programme clair de la gauche dans ce domaine.

Motion ponctuelle pour l’AG Fédérale 2004  :
Nous proposons que le débat public porte sur les points suivants :

  • la démocratisation de l’ONU : avec la présence d’un représentant par continent (ou par aire géopolitique) au Conseil de sécurité et l’abrogation du droit de veto ;
  • l’arrêt du subventionnement des produits agricoles de l’Union Européenne à destination des pays du Sud et l’aide au développement et à l’autosuffisance ;
  • le contrôle parlementaire et médiatique de la politique internationale et franco-africaine actuellement confisquée par le Président de la République (enlisement du conflit ivoirien...) ;
  • le soutien à la justice républicaine dans sa lutte contre les réseaux de la Françafrique, contre la corruption politico-financière et les crimes de guerre de la "Coopération" (affaire ELF, guerre civile au Congo Brazzaville, paradis fiscaux) et le renforcement de la législation dans ce domaine ;
  • l’intégration culturelle, politique et économique de l’immigration en France : promotion des langues et cultures en particulier arabes et berbères à l’Ecole ; droit de vote aux élections locales accordé aux immigrés non européens.

Signataires :

Auvergne :
Auroi Danielle.

Centre :
Combredet Nicole.

Île-de-France :
Aoustin Marie, Boumediene-thiery Alima, Coronado Sergio, Carrillo Clarissa, Gambier Michel, Gaultier Ramatou, Keramane Nabila, Kraft Anne, Lipietz Alain, Le Touze Estelle, Mpaka Ruffin, Teixeira Valentin, Vicherat Philippe, Khedidja Bourcart.

Haute-Normandie :
Taleb Claude.

Languedoc-Roussillon :
Meunier Marie.

Limousin :
Normand Dominique.

Midi-Pyrénées :
Arevalo Henri, Billard Jean-baptiste, Lenglet Catherine, Chailloux Eric, Boudet-Ekue Martine, Brugarolas Elie, Nybelen Evelyne, Onesta Gérard, Vidal Marc, Malaganne thierry, Greze Catherine, Berthelot Jacques, Brozio Brigitte, Cros Gullaume, Rod Didier-claude, Valadier Jean-charles.

Nord-Pas de Calais :
Seris Nicole.

Provence Alpes Côte d’Azur :
Aubry Pierre, Lambert François-michel.

Pays de la Loire :
Crozel Bernard.

Poitou-Charentes :
Rivet Serge.

Réunion :
Tagliaferri Jean-marc, Esperet Jean-pierre.

Rhône-Alpes :
Manuel Benoït, Balmain Henri, Muttiha Yogananthan.

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19