Archives des Verts français Archives des Verts français

Motion ponctuelle 6 : Pour changer, changeons ! : La désignation des candidates aux élections

Extrait de la Tribune des Verts n°15, automne 2004 - Vert-Contact n°721, pp 50-51

lundi 25 octobre 2004

Toutes les motions reprennent aujourd’hui l’antienne du retour du pouvoir aux militants, du regret des excès commis par les tendances lors des désignations des candidats aux élections.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Il n’est pas d’autre légitimité que celle conférée directement par les militants. Pour redonner aux courants leur vraie fonction d’orientation et d’animation politique et permettre à tous d’exercer des mandats d’élu(e)s. Il est utile de s’engager à faire modifier l’article 10 de l’agrément intérieur sur les modalités de désignations des candidatES aux élections.

Actuellement : « (...) Les candidats aux élections sont désigné(e)s par la structure du mouvement correspondant au champ de compétence de l’élu(e) ou du collège d’élu(e)s (...) » A remplacer par « Les candidats des Verts aux élections sont désigné(e)s par les adhérents du niveau territorial où se fait l’élection ».

Les adhérents de la commune pour les municipales, les adhérents du canton pour le conseil général, les adhérents du département pour les élections régionales à section départementale et pour les élections sénatoriales, les adhérents de la circonscription pour les élections législatives, L’ensemble des adhérents pour les élections présidentielles, etc.

Le territoire des européennes n’est pas encore stabilisé mais doit relever de la même logique.

Note : L’origine des candidats n’est pas en jeu. N’importe quel vert (ou candidat d’ouverture si besoin est) devrait pouvoir se présenter.
Cette proposition concerne le corps électoral et non pas les candidatEs.
UnE candidatE hors canton, par exemple, devrait pouvoir se soumettre au vote des adhérents concernés et être désignée. Un « parachutage » peut se concevoir mais avec l’aval des militants du terrain.

Les amendements seront bien évidemment possibles. Nous savons qu’il n’existe pas de système parfait mais nous souhaitons poser un principe et réunir autour de lui un consensus.

Ce principe ne remet absolument pas en cause la direction politique de notre mouvement. Il est ainsi évident que les règles de l’agrément intérieur des verts : « Pour chaque élection, l’instance de l’échelon supérieur est garante du respect des procédures démocratiques » et « pour toutes les élections, les votes de stratégie doivent avoir lieu avant la désignation des candidats » restent valables.


Signataires

Alsace :
Sager Christian.

Bretagne :
Ladame Philippe, Goater Jean-Marie.

Centre :
Duthu Marie-Françoise.

Île-de-France :
Puzin Frédéric, Bavay Francine, Roure Véronique, Blanchard Luc, Le Touze Estelle, Wartelle Lionel, Frydman Nicole, Le Clech Yann, Candelier Catherine, Bernard Catherine, Fradin Yann, Desquilbet Jérôme, Lescoeur Rémi, Boisgard Dominique, Goudjil Ziad, Hubert Thierry, Abiteboul Serge, Simonacci Vincent, Scholl Michel, Vermot Danielle, Mathioudakis Alain, Basset-Thoury Brigitte, Gazeilles Vincent, Caceres Helia.

Provence Alpes Côte d’Azur :
Campion Benoit, Malvezin Bruno.

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19