Archives des Verts français Archives des Verts français

Réunion annuelle de la Fédération des partis Verts d’Amerique à Curitiba (Br)

Du 10 au 12 septembre 2004 - Compte-rendu par Catherine Grèze

mardi 21 septembre 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article


Catherine Grèze
European Federation of Green Parties
EUROPEAN GREEN PARTY

Réunion annuelle de la Fédération des partis Verts d’Amerique Curitiba (Br) : du 10 au 12 septembre 2004

Partis représentés :

Brésil : : Partido Verde, (Melo Viana, secrétaire général ; Marco Antonio Mroz, Délégué à l’International, Penna : Président et une vingtaine de candidats)
Chili : Partido Ecologista (Manuel Baquedano, Porte-Parole)
Colombie : Oxigeno Verde (Marelby Agatton, secrétaire générale)
Mexique : Partido Verde (Jorge Manuel Torres, délégué à la Fédération et 5 députés et sénateurs)
Pérou : Partido Verde, Flor de Maria Huarto Valdez, déléguée à la Fédération
USA : Julia Willebrand, déléguée à l’international, Alan Kobrin délégués à la Fédération
Observateurs : Claudio Aguirre (Suède), Catherine Grèze (Fédération/Parti Vert Européen)

La réunion s’est tenue en Espagnol et en Portugais.

Contexte Brésilien :

Les élections municipales se dérouleront le 3 octobre. Les Verts y présentent le nombre impressionnant de 11.091 candidats sur l’ensemble du territoire avec la ferme volonté de se démarquer du Parti des Travailleurs par une ligne très critique affichée également par leurs 6 députés nationaux.
Le premier bilan du gouvernement Lula est plus que mitigé tant en matière sociale que d’environnement avec la relance nucléaire du projet Angra, l’autorisation des OGM, la politique indigène en forêt amazonienne etc. Ni la présence au gouvernement de Gilberto Gil, sympathisant Vert et dont le Cabinet est essentiellement composé de Verts, ni les propositions de Marina da Sylva, ministre de l’environnement du PT mais assez proche des Verts n’ont pu influé une politique résolument productiviste d’un vieux parti traditionnel de gauche... Le travail de Gilberto Gil en matière de culture et notamment sur les droits d’auteur est perçu de manière très positive tant au Brésil qu’en Europe.
L’élection de Lula a certes constitué un pas en avant et la société brésilienne est plus ouverte. Mais le bilan social du gouvernement Lula a entraîné une reconnaissance des Verts comme parti progressiste face à la “ résistance de la vieille gauche traditionnelle et conservatrice ” .Le Parti Vert a donc pour stratégie de rester jusqu’au bout au gouvernement, de modifier le rapport de force politique à gauche à l’issue des élections municipales début octobre, d’intensifier l’implantation locale et d’avoir ainsi plus d’influence sur le gouvernement. La question est déjà posée d’une candidature verte autonome à la présidentielle de 2006....


Ordre du jour :

1) Colombie, mobilisation pour Ingrid, Clara et les 4200 séquestrés  :

La déléguée Colombienne rappelle l’importance de la présence des Verts internationaux aux côtés d’Oxygeno Verde alors que le parti n’est plus reconnu en Colombie et remercie les pays qui ont fait l’effort de venir les soutenir (2 députés Verts Brésiliens et Mexicains, 1 sénateur Australien, 1 député européen français (Alain Lipietz), 1 Péruvien) sont particulièrement remerciés ainsi que les Verts français qui ont permis le voyage de la déléguée à cette réunion.
Antonio, du Brésil explique comment Lula et le gouvernement PT se “ lavent les mains ” du cas Ingrid et refusent de “ se mouiller ” dans les “ affaires internes ” de la Colombie, d’où la nécessité d’une pression internationale sur Lula, qui ne reconnaîtra jamais de manière ouverte les liens Farc/PT.

Marelby présente la manière dont le Président Uribe utilise le thème d ”’accord humanitaire ” dans sa campagne pour les élections présidentielles à venir (il veut un accord humanitaire “ par internet ” pour quelques soldats ! ! !). Oxygeno Verde souhaite l’application du protocole 2 de Genève : un plan qui concerne tous les combattants. (Pour mémoire, il y a déjà eut plusieurs plans humanitaires concernant 200 personnes sous le gouvernement Sander, et 300 sous celui de Pastrana).

Actions : deux dates clefs : Le 19 novembre sera la date “ anniversaire ” des 1000 jours de captivité d’Ingrid et de Clara ; le 23 février 2005, trois années se seront écoulées...

- Le 19 Novembre, 1000 arbres seront symboliquement plantés en Colombie par Oxygeno Verde, qui souhaite un acte similaire symbolique dans chaque pays devant les ambassades. La presse américaine hispanophone a déjà répondu de manière favorable pour relayer toutes ces informations.

- Oxygeno transmet une lettre type de demande de mise en liberté des 4200 prisonniers à la Fédération qui l’envoie à tous les partis Verts du monde.

- Le 23 février Oxygeno organisera une rencontre qui se veut porteuse d’espoir (pas une commémoration) avec des intellectuels, des gens du monde de la culture connus internationalement) avec la présence d’un maximum de Verts du monde entier. Pour information, Rigoberta Menchu a déjà confirmé sa présence. J’ai suggéré que soit contactée Wangari Mathai (Ministre Verte du Kenya, Prix Nobel Alternatif).

- Pour le 23 février, la Fédération souhaite inciter un plus grand nombre de villes à adopter Ingrid Betancourt comme citoyenne d’honneur. A ce jour elle est citoyenne de 1233 villes (dont Rome, Paris etc). L’idée est que chaque parti Vert relaie la campagne incitant tous les Maires de ces villes partout dans le monde à envoyer une lettre officielle au Président Uribe qui exige que sa citoyenne d’honneur soit libérée.
Il s’agit non seulement de demandes qui seront médiatisées mais aussi de faire une procédure juridique.

- Forum Social de Porto Alegre : la Fédération demande à Heinrisch Boëll de financer un stand identifié vert pour la libération d’Ingrid et des 4200 otages ainsi que la fabrication de plusieurs centaines de badges à distribuer dans le Forum Social. Trois membres d’Oxygeno Verde feront le voyage. Il est demandé une aide aux Partis Verts qui le peuvent pour financer un voyage.

2) Forum Social de Porto Alegre et Verts Mondiaux

Catherine fait le point sur le Forum Social de Mumbai et son contexte politique, notamment sur le rapport entre partis politiques et mouvements sociaux ainsi que sur la place des Verts.
Melo Viana, du Brésil, analyse le Forum Social de Mumbai comme étant un peu différent dans son format : organisé par des partis politiques au pluriel, alors qu’au Brésil, c’est le PT qui est l’unique organisateur avec une ville très impliquée et qui n’a pas pour projet politique de laisser une place aux écologistes....
Les questions soulevées sont les suivantes : comment apparaître en tant que Verts dans le Forum Social ?
Comment organiser les rencontres des Verts Mondiaux sous une autre forme, autour d’un contenu ? Au-delà de l’échange d’informations entre partis, l’idée est d’organiser ces réunions autour d’une thématique spécifique et d’en ressortir avec des propositions concrètes des Verts Mondiaux. Catherine, au nom des Verts Européens, fait la proposition d’un thème centré autour du commerce, reprenant les questions de sécurité alimentaire, du sucre, du coton etc... L’objectif étant de produire un document des Verts Mondiaux avec des propositions concrètes sur ce que nous voulons en matière D’OMC etc
Après un long débat sur les thématiques possibles, et la proposition des Mexicains de retenir la biodiversité comme thème fédérateur, tout le monde s’accorde à ne vouloir aborder qu’un seul thème pour être plus percutant avec la présence d’un maximum de Verts internationaux. ” Une vision verte du commerce mondial ” est retenu. L’idée étant de dépasser les questions d’analyse qui ont déjà été faites et d’aborder le thème y compris de manière polémique et incisive.

- La Fondation Heinrich Böell met à notre disposition une salle pendant une demi-journée juste à côté du Forum. L’organisation sera coordonnée par les Verts Brésiliens, la Fédération et la Coordination des Verts Mondiaux.

- Les trois co-présidents de la Fédération sont nommés représentants à la Coordination des Verts Mondiaux (Julia Willebrand, Jorge Manuel Torres, Melo Viana)

- La Fédération émet le souhait que, au-delà, des réunions des Verts Mondiaux du type de Porto Alegre, le prochain Congrès se tienne en 2006 en Afrique, si un parti est en capacité militante de l’organiser. Les Kenyans seront contactés pour voir s’ils sont candidats.

3) Argentine :

Les Verts Argentins ont envoyé une demande d’intégration à la Fédération. Il y a plusieurs mois, les Verts Brésiliens sont allés les rencontrer à Buenos Aires. Il s’agit encore d’un groupe de personnes qui n’est pas encore formellement enregistré comme parti politique. Le délégué Brésilien est chargé de reprendre contact avec eux, les rencontrer à nouveau afin de voir où ils en sont.

4) Bolivie :
La Fédération a identifié beaucoup de groupes écologistes différents : Marco Antonio et Flor vont tenter de les rencontrer pour essayer de structurer un parti.

5) Canada  :
Les écologistes canadiens viennent de remporter un formidable succès avec une moyenne de 4 % des voix à l’échelle du territoire et - autre bonne nouvelle - la possibilité de recevoir désormais un financement public à hauteur d’un million de dollars canadiens.
Le dernier Congrès a rassemblé 180 personnes en Alberta, fin août. Autre signe qui ne trompe pas : le NDP (parti de gauche) attaque désormais les Verts dans la presse....

6) Chili
Après 12 ans de démocratie, situation économique du pays inchangée. Les Verts sont en train de réunir (pour la troisième fois) les 35.000 signatures nécessaires (sous forme d’acte notarié, à 1USD la signature !) pour pouvoir se présenter sous le logo Vert aux échéances électorales l’année prochaine. Pour conserver ce droit d’une élection à l’autre, il faut atteindre les 5 %....

- Claudio et Manuel vérifient si selon la nouvelle législation en vigueur les Chiliens vivant à l’étranger peuvent signer : si tel est le cas les partis Verts d’Europe pourraient aider dans la mobilisation pour les signatures....

7) Guyane, Martinique, Guadeloupe

Contact est pris avec les Verts de Guyane pour travailler ensemble, notamment sur la question de l’immigration Brésilienne en Guyane. Ce sont les Verts de Bélem qui se rendront en Guyane.
Julia est chargée de contacter au nom de la Fédération les Verts Martiniquais et Guadeloupéens. Catherine fait un compte rendu de la campagne européenne dans les DOM TOM. 

8) Haïti :

5 groupes différents ont fait une demande auprès de la Fédération pour devenir membre en tant que partis. Le délégué de Saint-Domingue s’est rendu sur place à la demande de la Fédération pour tenter d’organiser une réunion commune et les rassembler. Relations très tendues... La Fédération leur envoie un nouveau courrier pour qu’ils se rassemblent et adhérent comme un seul parti.

9) Mexique :

Les Verts Mexicains présents rappellent la nécessité “ d’union morale ” des Verts de la planète entière. Aujourd’hui, parti charnière avec 6 % des voix, ils se sentent la cible d’attaques de tous bords. Ils expliquent comment ils ont exclus le Maire “ corrompu ” de Cancun, rappellent leurs priorités et domaines d’intervention de leurs élus : “ biodiversité, forêt, désertification et environnement ”.
Tous les membres de la Fédération ne partagent pas cette présentation.

10) Perou  :

Le bilan du gouvernement Toledo en matière d’environnement est plutôt désastreux. Flor propose la formation d’un réseau Amazonie.

- Claudio, des Verts Suédois, propose d’étendre à toute l’Europe le réseau de la diaspora Latino Américaine mis en place en Suède.

11) 11) Etats-Unis d’Amérique

Julia fait un compte rendu des actions prioritaires des Américains du Nord l’année écoulée : mobilisation contre la guerre en Irak et l’ALCA. Elle fait également état de l’atmosphère très tendue au seing du parti avec la campagne présidentielle. Dans certains Etats, Nader pourra se présenter, d’en d’autres David Cobb. Certains Verts soutenant le premier, d’autres le second avec la course aux signatures...
Depuis la récente déclaration de Kerry, disant qu’il poursuivra la guerre en Irak s’il est élu, les Verts Américains sont désormais le seul parti politique en faveur de la paix. Cette stratégie pourrait s’avérer payante si Kerry entre à la Maison Blanche et déçoit assez vite une partie de son élecorat progressiste....

12) Site Web  :

Le site de la Fédération des partis Verts d’Amérique est créé : www.verdesamerica.org
Il est en quatre langues : espagnol, anglais, portugais, français.

Catherine Grèze, pour la Fédération Européenne des Partis Verts

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19