Archives des Verts français Archives des Verts français

Santé, Sécu : une autre réforme est possible !

Tract national pour la manifestation du 5 juin 2004

jeudi 3 juin 2004

Santé... Sécu... Une autre réforme est possible !

Télécharger ce tract (pdf - 68 k)

La droite a laissé filer le déficit de façon cynique depuis 2 ans, pour justifier le remplacement d’un système basé sur la solidarité par un système basé sur la marchandisation de la santé . Les élections régionales ont marqué un désaveu de ces réformes libérales.

Néanmoins, le gouvernement persiste avec le plan DOUSTE-BLAZY :
Des mesures qui vont toucher surtout les assurés, notamment les plus faibles (un euro par feuille de soin, augmentation de la CSG des retraités, élargissement de la CSG des salariés)
Une étatisation avec la création d’un directoire nommé par l’Etat ; on tourne le dos à la démocratie sanitaire.
Les dettes renvoyées sur les générations futures...la CRDS devra être payée jusqu’en 2031 !

La culpabilisation est mise sur les assurés ... comme si les lobbies économiques et les prescripteurs n’avaient pas leur part de responsabilité !

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Ce plan ne règlera rien  !

Faut-il se contenter de défendre le statu quo ? Les Verts ouvrent le débat. Ils affirment depuis des années que notre système de santé a besoin d’une refonte globale si l’on veut sauvegarder le principe de solidarité et répondre aux problèmes de santé actuels : vieillissement et croissance des maladies liées à l’environnement, désorganisation du système de soins, rôle des lobbies économiques et corporatistes.

Il faut passer d’une politique d’accès aux soins à une politique d’accès à la santé !

Notre environnement, c’est notre santé !

Pollutions, malbouffe, stress, précarité.... : voilà les causes principales des épidémies de cancer, d’allergie, de diabète...... Il faut améliorer notre environnement dans les villes et au travail , il faut une politique d’éducation à la santé.

Pour un système de soins coordonné et évalué

Notre système basé sur la consommation de médicaments et les soins curatifs est inadapté et coûte de plus en plus cher. La surconsommation de médicaments bénéficie davantage aux multinationales pharmaceutiques qu’à la santé des citoyens. Le déséquilibre entre hôpital et système de soins de proximité se paie en termes de coûts, de qualité et de surcharge de travail pour les personnels hospitaliers. Il n’est pas adapté comme le montre la crise de la canicule.

Les Verts proposent :

Recentrer l’hôpital sur ses missions fondamentales : former, être un centre de référence technique, traiter les cas les plus lourds.
Réduire la consommation de médicaments en contrôlant les pratiques des groupes pharmaceutiques,en développant l’information indépendante et en favorisant les génériques.
Développer un système de santé de proximité, à travers la création de maisons de santé qui rassembleraient en un même lieu les différents professionnels de santé
Développer les réseaux de santé regroupant hôpital et médecine de ville pour un meilleur suivi des malades
Développer les possibilités de recours aux médecines non conventionnelles...

Pour une véritable démocratie sanitaire

Le paritarisme est aujourd’hui dans l’impasse. Pas de vrai pouvoir et pas de légitimité.

Les Verts proposent :

Faire élire par les assurés et les professionnels d’une région un Conseil Régional de la Santé regroupant trois agences : sur l’offre de soin, sur la santé environnementale et professionnelle, sur la promotion et l’éducation à la santé.
Créer un Conseil national de la santé regroupant les agences concernées.
Créer des Comités locaux de santé, en prenant appui sur les maisons et réseaux de santé...

Pour un financement plus juste

Le financement repose essentiellement sur les salaires alors que chaque citoyen bénéficie du système .

Les Verts proposent :

Rendre progressive la CSG (comme l’impôt sur le revenu) et l’élargir à TOUS les revenus financiers, bénéfices des sociétés et patrimoine
Appliquer le principe pollueur-payeur en taxant les activités responsables des problèmes de santé, non seulement le tabac et l’alcool, mais aussi d’autres produits alimentaires dont l’excès peut être nocif (comme le sel, qui provoque 25 000 morts par an par hypertension), les substances chimiques comme les pesticides, ou encore la publicité

Le gouvernement maintient sa volonté de faire passer sa réforme en juillet... ! Cela ne laisse présager rien de bon. C’est, de plus, anti-démocratique. Une réforme qui concerne tous les Français doit avoir l’accord d’une large majorité d’entre eux .

IL FAUT FAIRE ECHEC AU PROJET GOUVERNEMENTAL !

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19