Archives des Verts français Archives des Verts français

Assurance-maladie : Mieux vaut prévenir que guérir !

Rapport de Martine Billard, députée, du 19 mai 2004

mercredi 19 mai 2004

Télécharger (pdf, 75 k)

Résumé

Aujourd’hui, la députée Martine Billard a remis à la Mission d’information sur la problématique de l’assurance-maladie, le rapport de 15 pages des propositions des députés Verts, intitulé « Mieux vaut prévenir que guérir ». Globalement, les députés Verts refusent la culpabilisation individuelle des patients comme supposé mode de financement, telle qu’annoncée dans les diverses interventions du ministre Douste-Blazy : augmentation du forfait hospitalier, franchise d’un euro par feuille de soins. Cette politique est socialement injuste et contraire aux exigences de santé publique.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les propositions des députés Verts s’organisent en 4 points :

1-Dispositions pour une politique de santé globale sortant du curatif. Il faut une politique qui agisse sur les risques environnementaux multiples (pollutions, produits chimiques, alimentation....) qui sont la cause du développement des nouvelles pathologies. La démarche de qualité sanitaire de la prévention en amont, répond à terme aux besoins quantitatifs de financement.

2-Sur l’organisation du système. Il faut des élections régulières pour légitimer les gestionnaires des caisses de l’assurance-maladie, en renforçant la place des syndicats et des associations d’usagers. La coordination régionale de la santé doit être renforcée également.

3-Sur les dépenses. Les députés Verts veulent plus de transparence sur le prix du médicament, que les hôpitaux se dotent de centrales d’achat pour baisser les prix des fournitures, soutiennent l’introduction du dossier médical partagé, même si cette dernière n’est pas une réforme majeure.

4-Sur les recettes. Les propositions visent à créer un financement pérenne et solidaire, en mettant à contribution les entreprises sur les revenus financiers et leurs richesses produites, alors que les salaires se sont dévalorisés face au capital au cours des 20 dernières années. L’intégralité des droits tabac et alcool doit revenir à l’assurance-maladie. Il faut, en outre, introduire des taxes « pollueurs-payeurs ».

Avec toutes ces propositions, une autre réforme de l’assurance-maladie est possible !

Martine Billard, députée de Paris


L’intégralité du rapport est consultable sur le site Internet de Martine Billard : http://martinebillard.org

ou bien téléchargeable ici (pdf, 75 k)

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19