Archives des Verts français Archives des Verts français

Santé, sécu... une autre réforme est possible !

Les Verts appellent à la tenue d’États Généraux citoyens de la santé

Article paru dans Vert no.5, mars 2004, Dossier Santé

jeudi 11 mars 2004

Mieux vaut prévenir que guérir !

L’actualité souligne chaque jour l’impact grandissant des atteintes à l’environnement et des conditions de travail, de logement... sur la santé.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La santé est une question trop importante pour être laissée aux seuls technocrates de l’assurance maladie et encore moins aux différents lobbies professionnels du secteur. Or aujourd’hui, au moment même où l’actualité souligne chaque jour l’impact grandissant des atteintes à l’environnement et des conditions de travail, de logement... sur la santé, où le déficit énorme de la Sécurité sociale sert de prétexte à une remise en cause de ses principes fondateurs, les déclarations rassurantes du ministre de la Santé et le lancement de la “concertation” ne doivent pas faire illusion. Elles ont pour but essentiellement d’endormir l’opinion sur la réforme pourtant cruciale de l’assurance-maladie.

Certes, le rapport du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) a rappelé la nécessité de préserver le principe de solidarité - qui fonde notre système -, mais sur le dossier des retraites, le gouvernement avait également chargé une instance de composition large, le Conseil d’orientation des retraites (COR), de proposer divers scénarios - scénarios que la réforme Fillon n’a finalement pas retenus. N’oublions pas qu’il n’y a pas eu de véritable concertation sur la loi de Santé publique et que celle sur le “plan Hôpital 2007” n’a eu lieu que partiellement, et sous la pression des manifestations !

La date de juillet, retenue pour les ordonnances, vise clairement à désamorcer des réactions qui risquent d’être encore plus importantes que celles contre la réforme des retraites. Il sera difficile en effet de faire croire encore aux citoyens qu’un système libéral est la réponse aux problèmes de notre système de santé !

Faut-il pour autant se contenter du statu quo et considérer qu’il n’y a pas de crise ? Non.

Construit dans l’après-guerre, notre système de santé est mal adapté aux enjeux de santé actuels, où les maux chroniques, liés à un environnement global dommageable pour la santé, prennent de plus en plus de place. Ce système souffre également d’un déséquilibre hôpital/santé de proximité. Il souffre enfin d’un déficit démocratique et d’un mauvais emploi de ses ressources.

À travers la réforme du système de santé, se joue la question du modèle de société que nous voulons. Société libérale ou société solidaire ? Société agressive ou société écologique ?

Qualité de l’eau, de l’air et des sols, environnement professionnel, protection contre les rayonnements, événements météorologiques extrêmes, le rapport remis récemment par la Commission d’orientation du plan national Santé-Environnement a hélas confirmé ce que les Verts dénoncent haut et fort depuis des années : l’impact très grave des dégradations de l’environnement sur la santé et le manque criant de mesures concrètes pour y remédier !

Le double discours des ministres concernés et du Président de la République à cet égard - discours lyriques avec rapports accablants d’un côté et défense des lobbies de l’autre - est d’autant plus scandaleux. C’est pourquoi les Verts proposent la tenue d’États généraux citoyens de la santé. Il faut montrer dans les régions, en milieu urbain comme en milieu rural, qu’une large majorité de la population refuse les solutions libérales, comptables et à courte vue, focalisées uniquement sur le curatif et ne veut pas qu’une politique aussi essentielle que la santé soit décidée sans elle, à la sauvette, pendant l’été. Un grand débat national doit s’ouvrir.

L’écologie propose une approche transversale et globale, bref humaine, de la santé, face aux dérives d’une vision mécaniste du corps humain, du tout technologique, du tout hospitalier.

Elle concerne au premier chef notre propre corps et l’idée que nous nous faisons du bien-être personnel et collectif. La réforme de l’assurance-maladie ne doit pas échapper à ces questionnements, c’est vital pour nous tous et pour l’avenir.


Quatre axes pour une autre réforme
1


- Réorganiser un système de santé de proximité à travers des maisons de santé et une meilleure relation avec l’hôpital dans des réseaux de santé.
2


- Mettre la santé environnementale, et notamment la santé au travail, au coeur du dispositif de santé.
3


- Une nouvelle démocratie sanitaire avec l’élection de Conseils régionaux de la santé par les assurés prenant appui sur trois agences régionales : offre de soin ; santé environnementale et professionnelle ; promotion et éducation à la santé.
4


- Un financement sur la base du principe pollueurpayeur, progressivité de la CSG et son extension à l’ensemble des revenus.

Comment les Verts font bouger les Régions

La santé, nouvelle compétence de la Région :
un enjeu de société, pas une marchandise !

Mettons à profit la décentralisation :
pour rapprocher les citoyens des décisions sur leur système de santé

  • Pour un égal accès aux soins pour tou(te)s  :
    harmonisation entre généralistes et hôpitaux locaux pour les soins primaires et urgents, soutien des Maisons de garde. Maintenir les maternités de proximité viables, plutôt que de concentrer les moyens dans de grands centres parfois éloignés et déshumanisés.
  • Adapter la formation et le nombre des infirmières, kinésithérapeutes et aides-soignants aux besoins réels des citoyens dans toutes les régions
  • Apporter des moyens décents pour l ’hébergement des Anciens (EHPAD)et développer des maisons de retraites bioclimatiques.
  • La santé,c ’est l ’affaire de tou(te)s : Permettre l ’élargissement des Conseils Régionaux d’orientation sanitaire et Sociaux (CROSS) aux représentants des usagers et de toutes les catégories de professionnels.
  • Soutenir les travaux des Observatoires Régionaux de la Santé (ORS), préalable à une vraie politique de santé environnementale,à une prévention et à une médecine du travail efficaces.
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19