Archives des Verts français Archives des Verts français

Les Verts : écologie et féminisme

Uni-e-s pour l’égalité !

Tract national, mars 2004

vendredi 5 mars 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

LIBERTÉS

Notre corps n’appartient qu’à nous ! Face à des attaques renouvelées contre le droit à l’avortement, nous nous battons pour le droit des femmes à disposer de leur corps, le droit de choisir leur sexualité et de contrôler leur fécondité. Nous revendiquons le droit au plaisir et qu’ainsi chacun-e puisse vivre sa sexualité dans l’épanouissement.

JPEG - 18.2 ko

Nous proposons d’augmenter les financements des services hospitaliers qui pratiquent l’IVG, les subventions aux associations locales d’information et d’éducation sur la contraception et la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. Nous soutenons les politiques d’accès aux moyens contraceptifs dans les lycées. Nous voulons renforcer les Centres régionaux d’information et de prévention contre le VIH/SIDA et subventionner les associations de lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie.

Au Parlement européen, nous nous battons pour favoriser l’accès de toutes les femmes à la contraception, et pour renforcer la lutte contre les maladies transmissibles, notamment grâce aux médicaments génériques (accès aux médicaments, information, prévention, recherche, etc.)

Alors que certains pays européens comme l’Irlande et la Pologne continuent à pénaliser le droit à l’avortement, nous pensons au contraire que celui-ci doit être reconnu par la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union européenne.

SOLIDARITÉ

Le gouvernement mène une politique de casse sociale en réduisant les prestations et les dispositifs de solidarité. Les premières touchées sont les femmes : plus souvent en situation précaire, soumises au travail partiel non choisi, elles perçoivent des retraites moins élevées. 80% des travailleurs pauvres sont des travailleuses !

Au Parlement européen, nous défendons une politique sociale européenne renforcée, qui permette de lutter contre dumping social entre pays européens et qui garantisse des droits égaux pour tou-te-s les citoyen-ne-s et les habitant-e-s de l’Europe, qu’ils soient de nationalité européenne ou non.

Nous défendons le partage équitable des fonctions parentales, à commencer par l’éducation des enfants, et nous voulons mettre en place le congé parental d’un an, dont une partie pour le père, comme en Suède.

Au niveau régional, nous proposons la création de centres gratuits d’accueils de la petite enfance, et un soutien aux entreprises qui créent des crèches pour leurs salarié-e-s (quand leur activité le justifie). Nous créons des dispositifs d’accompagnement afin de faciliter le retour à l’emploi pour les femmes.

Nous proposons des actions de formation à l’action associative et sociale (gérer une association, une coopérative solidaire), pour donner à chacun-e les outils d’une émancipation citoyenne : participation à la vie publique, engagement associatif, volontariat civil, etc.

EGALITE

12% de femmes à l’Assemblée nationale, 9% dans les Conseils généraux : on est encore loin du compte ! Les femmes dans les instances de décisions (présidente, directrice) sont encore trop rares. Les femmes continuent à être moins bien payées (25% de différentiel de salaire !), à être discriminées à l’embauche et dans leur carrière.

Toutes les listes présentées par les Verts sont paritaires, et la moitié sont menées par des femmes.

Au Parlement européen, les femmes occupent plus d’un tiers des sièges : l’Europe est un puissant moyen d’action pour favoriser la participation des femmes à la vie politique.

L’Europe est aussi le lieu de grandes victoires pour l’égalité professionnelle : les Verts au Parlement européen sont des acteurs clé de ces évolutions.

Pour faire changer les mentalités et les pratiques, nous proposons des campagnes d’envergure européenne de lutte contre le sexisme, l’intégration dans le droit européen de la Convention des Nations Unies contre les discriminations faites aux femmes (CEDAW), avec possibilité de recours contre les Etats qui ne la respectent pas.

Au niveau local, nous proposons de créer des Observatoires régionaux contre les discriminations, paritaires, avec participation des associations, qui disposent de réels moyens d’action.

DIVER-CITE

Aux discriminations sexistes s’ajoutent trop souvent des discriminations racistes ; aux injustices entre les sexes se mêlent les inégalités sociales. Le rôle des femmes dans la société est encore dicté par des conceptions archaïques, patriarcales et réactionnaires.

Nous nous battons pour les mêmes droits pour tou-te-s : droit de vote pour étranger-e-s en Europe, autonomie juridique des femmes migrantes, accès aux papiers et droit au travail pour les immigrées divorcées, lutte contre les mariages forcés. Le rôle des Verts au Parlement européen est crucial pour les libertés civiles, liberté de circulation, de résidence, respect des droits fondamentaux.

Dans les régions, nous voulons favoriser une politique d’achat de manuels qui luttent contre les modèles sexistes et qui mettent en avant la participation des femmes à l’Histoire. Nous insistons sur l’importance de la mixité à l’école et l’accès à l’école publique pour tous les enfants.

Nous proposons d’augmenter les subventions aux associations de terrain et de médiation culturelle dans les quartiers, notamment les associations d’alphabétisation, de formation, et toutes les formes d’engagement civique, d’émancipation et de démocratie participative pour et avec les femmes des quartiers. Nous voulons faciliter la mobilité des femmes en zone rurales.

URGENCES !

Lutter contre les violences

Les violences envers les femmes ne régressent pas : en France, six femmes meurent des suites de violences domestiques chaque mois.

Dans les Régions, Les Verts créent et financent des centres d’accueil pour les femmes, et leurs enfants, victimes de violences domestiques, et pour les femmes victimes de l’esclavage moderne. Nous soutenons les campagnes européennes de lutte contre les violences. Nous proposons de renforcer l’Observatoire européen sur les violences faites aux femmes.

Nous luttons pour la reconnaissance du droit d’asile pour les victimes de persécutions sexistes ou liées à l’orientation sexuelle.

Solidarité avec les prostitué-e-s

Les Verts militent pour une politique de solidarité avec les prostitué-e-s, à l’opposée de la politique de répression menée par Sarkozy. Nous défendons la protection des personnes victimes de traite, en particulier par la délivrance de titres de séjour permettant de trouver un emploi, une aide juridique, administrative et un hébergement sécurisé.

Nous voulons donner augmenter significativement les moyens à la lutte contre le trafic et l’exploitation sexuelle des femmes et des enfants. Nous proposons de confisquer les biens des proxénètes pour les consacrer à l’aide aux victimes.

En Région, nous finançons des associations de terrain (projets de santé communautaire comme les Amis du Bus des Femmes), et cherchons à favoriser la concertation entre pouvoirs publics, associations de terrain et représentants des citoyens et habitants.

Mot-clé :
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19