Archives des Verts français Archives des Verts français

Le 8 mars, Journée internationale de luttes des femmes

Parce qu’il y a urgence à défendre les droits des femmes, manifestons ...

Toutes et tous ensemble, Samedi 6 mars à 14 heures place de la République

vendredi 27 février 2004

Le 8 mars, Journée internationale de luttes des femmes

Parce qu’il y a urgence
à défendre les droits des femmes
Manifestons toutes et tous ensemble !

le Samedi 6 mars
à 14 heures
place de la République

Télécharger le Tract (pdf - 20 k)
Télécharger les revendications (pdf - 8 k)

Tract national, mars 2004 : Uni-e-s pour l’égalité !

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Il y a urgence à manifester, face à la politique de régression sociale du gouvernement qui fait des coupes claires dans l’indemnisation du chômage, fragilise de nouvelles catégories de populations, comme les intermittent-es du spectacle et crée le RMA, un emploi forcé contre un salaire de misère. Il y a urgence à manifester contre le temps partiel imposé qui fournit les gros bataillons des salarié-es pauvres. Il y a urgence à manifester face au projet de démantèlement de la Sécurité sociale et à la volonté de casse du Code du travail qui poursuit la politique de précarisation généralisée. Il y a urgence à manifester pour conquérir des droits nouveaux tels que l’individualisation des droits sociaux.
Il y a urgence, car il est prouvé que les femmes sont toujours aux premières loges pour prendre
les mauvais coups.

Il y a urgence à manifester, face à la confusion actuelle où, pour lutter contre les humiliations et les discriminations bien réelles que subissent les jeunes issus de l’immigration, et les filles plus particulièrement, certain-es veulent faire du voile un symbole d’émancipation et de révolte. Pour nous, le voile a le même sens, dans toutes les religions monothéistes, à partir du moment où il est présenté comme une prescription religieuse incontournable : c’est la stigmatisation du corps des femmes et l’assimilation du désir sexuel et de la sexualité à quelque chose de honteux.

Il y a urgence à manifester, car nous avons toujours combattu pour le droit de vivre librement notre sexualité, pour le droit de choisir d’être lesbienne ou hétéro, pour le droit de choisir nos maternités. Hier, l’avortement était attaqué par le biais de l amendement Garraud. Actuellement, les intégristes chrétiens se sentent ragaillardis et viennent manifester et chanter des cantiques devant les locaux du Planning Familial. Il y a urgence à manifester contre l’ingérence des religions dans les décisions et la vie publique et pour défendre la laïcité.

Il y a urgence à manifester, car l’Enquête Nationale sur les Violences Envers les Femmes en France a malheureusement confirmé ce que les associations féministes disent depuis près de deux décennies : les violences continuent de toucher nombre de filles et de femmes, de la plus jeune à la plus âgée, dans toutes les couches sociales, dans tous les lieux, et notamment au domicile, dans les quartiers les plus huppés comme dans les cités de banlieues. Il y a urgence à manifester car certaines vont même jusqu’à nier la réalité de ces violences et valorisent la publicité sexiste et la pornographie en tant que cours d éducation sexuelle pour les jeunes.

Il y a urgence à manifester, quand l’égalité des droits entre Français-es et immigré-es n est pas réalisée, quand les femmes immigrées ne bénéficient toujours pas d’un statut d’autonomie et que certaines d’entre elles doivent subir l’application des codes de statut personnel de leur pays d’origine, situation perm i s e par les accords bilatéraux. Il y a urgence à manifester car, avec la montée de l’extrême-droite, progresse une idéologie raciste et d’exclusion.

Il y a urgence à manifester, quand la loi du marché devient la loi suprême, qu’au nom de la libre concurrence et de la construction de l’Europe libérale, l’Etat cherche à casser tous les services publics et à ravaler des services telles que l’éducation et la Santé au rang de marchandises. Dans ce modèle de société là, il est légitime que tout s achète et que tout se vende, en particulier le corps des femmes et des enfants.

Il y a enfin urgence à manifester, quand les guerres laminent les sociétés contraignant à l’exil des pans entiers de populations et que les femmes sont les premières précarisées, violées, prostituées. Il y a urgence à soutenir celles qui construisent inlassablement des chemins de paix.

CE N’EST PAS CETTE SOCIÉTÉ LÀ QUE NOUS VOULONS CONSTRUIRE,
ET C’EST AUSSI POUR CELA QUE NOUS MANIFESTERONS.


Premières signatures  :
Collectif National Droits des Femmes, AC !, Aides, APEL (Association pour l’égalité), Association Féminine du MODEF de VAucluse, Association de Solidarité avec les Femmes Algériennes Démocrates (ASFAD), Assemblée des Femmes, Attac, Catholics for a Free Choise-Europe, CQFD-Fierté Lesbiennes, CGT, CLASCHES, Collectif régional pour les droits des femmes 59/62, Confédération Paysanne, Coordination Lesbienne en France, Coordination des Groupes de femmes "Egalité", DAL, Démocratiser Radicalement la Démocratie, Elu-es locaux contre les violences faites aux femmes, Fédération IFAFE (femmes africaines de France et d’Europe), Fédération Nationale Solidarité Femmes, Fédération SUD Rail, Fédération SUD Santé Sociaux, Fédération SUD PTT, Femmes contre les Intégrismes, Femmes en Noir, Femmes Libres-Radio Libertaire, Femmes Solidaires, FSU, ICW- Collectif des Mères, LCR, Les Alternatifs, Lutte Ouvrière, Maison des femmes de Lille, Maison des femmes de Paris, Marche Mondiale des Femmes, Meute contre la Publicité sexiste, Mouvement Français pour le Planning Familial, Mix-Cité, MJS, MNCP, MRAP, Panthères Roses, Parti Communiste Français, Parti Socialiste, PCOF, Pluri-elles Algérie, Rajfire, Ras l’Front, Regards, Réseau "Encore Féministes", Section Française de la Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, Si les Femmes Comptaient, SGUEN-RC, Solidarité femmes- Grenoble-Isère, SNUAS.FP/FSU, SOS Femmes Alternatives, SOS Homophobie, SUD Etudiant, Union des femmes catholiques pour la démocratie en église, UNEF, Union nationale lycéenne, Union Syndicale G10 Solidaires, Verts (les)...

Télécharger ce Tract (pdf - 20 k)
Télécharger les revendications (pdf - 8 k)

Tract national, mars 2004 : Uni-e-s pour l’égalité !

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19