Archives des Verts français Archives des Verts français

Bois tropicaux : Greenpeace a raison dans son action

Réaction de presse du 17 novembre 2003

lundi 17 novembre 2003

La déforestation tropicale est l’une des préoccupations majeures des Verts. Elle devrait être celle de toute la classe politique mondiale.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les forêts africaines ont perdu 2/3 de leur surface originelle, et les forêts asiatiques la moitié. Au rythme actuel de l’exploitation forestière, les 1500 millions d’hectares de forêts tropicales restantes auront complètement disparu dans moins de 60 ans.

Or ces forêts sont l’habitat de plus de la moitié des espèces du globe. A ce jour, nous pouvons à peine mesurer les conséquences des déséquilibres engendrés par l’altération, voir la disparition de ces écosystèmes… sans parler des rôles reconnus de ces forêts dans la régulation du système climatique, hydrologique, et de frein aux phénomènes d’érosion et de désertification.

Les causes, nous les connaissons : la constante progression du commerce des essences de la forêt tropicale.

Les certifications ont donné l’espoir d’arrêter l’exploitation irraisonnée des forêts tropicales, mais on observe dans différents ports d’Europe l’absence régulière de signes de certification sur des piles de grumes. Les Verts dénoncent le laxisme international quant aux comportements de compagnies forestières connues pour leur rôle destructeur des forêts anciennes qui continuent les coupes illégales, l’abattage en dehors des concessions officielles, ou le dépassement des quotas accordés.

Il est donc urgent d’appliquer très strictement des normes objectives, indépendantes et mesurables d’un système crédible de labellisation avec des traçabilités du bois.

La France est le premier importateur européen de bois tropicaux et n’impose aucune contrainte dans l’utilisation de bois certifiés. En attendant des garanties minimum, nous devons résolument nous opposer à l’usage des bois tropicaux pour lesquels nous n’avons pas l’assurance réelle qu’ils proviennent d’exploitations forestières éloignées des forêts anciennes.

Yann WEHRLING, Porte parole national des Verts

Mot-clé :
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19