Archives des Verts français Archives des Verts français

Communiqué à la presse du 23 août 2002

Sommet de Johannesbourg : Agir !

vendredi 23 août 2002

La mode est au développement durable. Jacques Chirac, pendant la campagne présidentielle, puis le gouvernement se gargarisent de déclarations médiatiques. Pourtant derrière la communication, les orientations annoncées pour la politique nationale ne vont pas dans le même sens.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

L’abandon de la modulation des aides à l’agriculture au profit du productivisme agricole ; les atermoiements sur le transport des marchandises, la liaison Lyon-Turin notamment ; la glorification sans limite du nucléaire, énergie soit disant propre qui laisse des déchets pendant des millénaires (!) : voilà la ligne de conduite qui nous est présentée au moment où, les inondations en Europe de l’Est l’ont encore montré, il faudrait accentuer les efforts.

Au sommet de Johannesbourg, les représentants français ne peuvent se contenter d’intentions floues. La France doit se prononcer sur ses propres engagements comme sur de nouvelles institutions internationales.

Pour s’opposer à l’approche libérale qui a présidé aux débats internationaux sur l’environnement, il faut construire une organisation mondiale de l’environnement qui puisse imposer ses normes à l’OMC, comme l’a proposé Dominique Voynet lorsqu’elle était ministre. Il faut, d’autre part, une réforme profonde des institutions de régulation économique, financière et commerciale internationale.

Les Verts demandent que le Sommet de Johannesbourg soit l’occasion de décisions concrètes. Ces mesures doivent permettre de garantir à tous les êtres humains l’accès aux services publics ainsi qu’aux biens publics essentiels, l’eau, l’assainissement, l’énergie, la santé, la formation. Tout ceci ne pourra se faire sans un accroissement considérable de l’aide publique au développement et l’annulation de la dette publique des pays les plus pauvres. Le principe de responsabilité écologique des entreprises doit être institué pour contrebalancer le « tout profit ».

Parallélement, chaque Etat, à son niveau, doit démontrer son engagement, sans attendre les avancées internationales. Les Verts attendent la mise en place d’un plan concret d’économies d’énergie en France, comme l’avait proposé Yves Cochet.

Les Verts

Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV - 6 rue Chaudron - 75010 - Paris - Tél. 01 53 19 53 19